Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

« The White Star Pajot Camp » à Galmaarden (15 et 16 septembre 2012)

 Sept. 15, 2012, 4:15 p.m. par francis
 Vu : 677 fois

Le convoi du BMVT est arrivé le vendredi soir et les participants ont monté leurs tentes à l’emplacement attribué par les organisateurs qui avaient réalisé le quadrillage du terrain. Le camping en face nous a accueillis dans sa taverne.

 

Le samedi matin, départ vers 10h30 pour la première colonne. Un peu plus tard, c’est le départ des blindés qui a lieu sous le soleil pour découvrir les environs. Vers midi, les Sherman, M4A1 Stuart, M24 Chaffee, M7B1 Priest et autres blindés marquent un arrêt à la gare de Galmaarden. Vers 13h, retour au camp pour le static show et le ravitaillement des troupes. Durant l’après midi, le public vient admirer nos nombreux véhicules dont la plupart sont bien connus (mais néanmoins légendaires) tels les Jeep, Dodge, GMC, half-tracks, M8 et M20 mais également des véhicules moins connus comme un tracteur d’avion Cletrac MG1 (ou MG2), un tracteur d'artillerie Allis-Chalmers M4 High-Speed Tractor et un Brockway B666 porte-ponton. Pour ceux qui ne se contentaient pas des véhicules, un spectacle USO était proposé. En fin de journée, après être allés nous restaurer en ville, nous avons assisté à la remise des prix, suivie d’une petite soirée.

 

Réveil de bonne heure le dimanche matin. En effet, le départ de la colonne formée par les véhicules à roues non blindés est programmé à 9h. Les chars et autres blindés, eux, s’élancent dans la direction de Zottegem aux alentours de 10h15. C’est sous un soleil radieux et escorté par la police que nous arrivons à l’école de Zottegem. Là, un repas nous est offert par la ville. Une fois tout le monde rassasié, nous nous dirigeons vers la Grand’place sur laquelle un arrêt est prévu. Là, c’est cérémonie pour les uns et glace pour les autres. Retour vers Galmaarden ou une autre cérémonie nous attend. A l’entrée du village, un des Diamond d’Eddy Viaene est victime de la rupture d’une durite d’huile. Il arrivera sur la place tracté par un autre Diamond. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’il voie son tuyau remplacé et qu’il puisse reprendre la route.

 

L’heure avançant et les kilomètres pour le retour étant là, c’est à regret que nous prenons congé très discrètement de nos hôtes au terme d’un week-end exceptionnel, marqué par un belle organisation. C’est un  rallye qui prendra probablement de l’ampleur avec le temps.

 

Arnaud blairon

 

Photos : William Witmeur