Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

RETURN to Y-29 AIRBASE ZUTENDAAL 28, 29, 30 juin 2019.

 June 29, 2019, 7:34 a.m. par francis
 Vu : 1037 fois

Après les commémorations du 75ème anniversaire du débarquement en Normandie, nous revoici présents à l’annuel rassemblement du club Hell on Wheels, manifestation que bon nombre d’entre nous apprécie, les retrouvailles aux pieds des tentes US, les repas en commun, les longues soirées estivales à refaire le petit monde de la collection des véhicules militaires et la grande piste d’écolage pour les plus jeunes.

Dès le vendredi matin, les premiers d’entre nous installent leurs tentes et auvents, ceux-ci bien utiles pour se protéger du soleil ardent de ce week-end. Tout au long de la journée, le camp se rempli de véhicules arrivant par petits groupes des quatre coins de la Belgique et des pays voisins.

Après ce long montage des installations éphémères, (dimanche, on remballe), se profile le temps du premier apéro convivial suivi du repas du soir en plein air. La soirée sera longue, le premier à nous quitter fut le soleil qui emporta avec lui la douce chaleur de ses rayons. Cette chute brutale de la température nous obligea à enfiler, pull, M41 et veste de tankiste. Beaucoup de participants passèrent une nuit peu confortable tenaillés par le froid et l’humidité.

 

Samedi matin, lever en douceur, petit déjeuner, croissants et surtout café chaud, suivi de la lente préparation des engins pour la balade dont le départ est prévu à 11 heures. Rassemblement des véhicules par catégories, les plus gros partant en premier et les jeep fermant la marche. Le parcours nous emmena dans la campagne environnante par de petites routes asphaltées et des chemins empierrés en nous permettant de découvrir des coins inédits. Le retour au camp se fit par le traditionnel passage par la piste d’environ 3 kilomètres, où chaque chauffeur peut lâcher les chevaux de sa monture, certains passent le volant aux plus jeunes, quel endroit rêver pour ceux-ci pour faire leurs premiers tours de roues et assimiler le double débrayage, d’autres confondent piste d’écollage et piste de décollage, certes pour les aéronefs, mais pour nos vénérables engins les trois mille mètres de la piste ne suffisent pas au décollage même de quelques centimètres de nos montures. Depuis de nombreuses années des pilotes se lancent dans des tentatives vaines où seules les bielles de leurs moteurs pourraient s’envoler tant ces moteurs sont poussés dans les tours.

L’après-midi, après que le repas et la forte chaleur nous mirent dans une torpeur sans pareil, c’est sous les auvents qui cette année nous ont protégé pas de la pluie mais des rayons ardents du soleil, que nous avons repris nos discussions, les thèmes ne manquent jamais, les souvenirs et anecdotes du temps passé, le futur de notre passion, les projets, les incidents rencontrés avec nos machines et bien d’autres sujets nous amènent doucement à la préparation du repas du soir, précédé de l’apéro il va de soi. Au menu ce soir, diverses viandes grillées, patates en robe des champs, crudités et petit rosé bien frais.

En soirée, reprise de nos palabres jusqu’au fin fond de la nuit. Les plus jeunes termineront cette nuit dans le local de Hell on Wheels où un DJ les tiendra éveillés jusqu’aux aurores.

Dimanche, la fin de la manifestation se profile à grands pas, petit déjeuner, visite sur la bourse et le démontage du camp sous un soleil de plomb, mais d’où vient tout ce matos ; tentes, auvents, piquets, lits de camps, casseroles, caisses, coffres, qu’il faut replier, remplir, ranger. Comment tout cela prenait place dans les remorques et camions ?

En début d’après-midi, formation des différents convois pour le retour au bercail.

Voici une mission terminée et réussie, et nous préparons déjà les prochaines à venir. A. OL.