Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

Opération "Field Depot" (Malèves-Sainte-Marie, 14-15 juillet 2012)

 July 14, 2012, 8:12 p.m. par francis
 Vu : 724 fois

Comme tant d'autres manifestations, le rassemblement organisé du 13 au 15 juillet par le Musée du Souvenir à Malèves-Sainte-Marie, au nord de Perwez, a été victime de la météo exécrable qui a conduit plusieurs groupes de reconstitution à se désister. Malgré ce revers, l'événement mis sur pied sous la direction de la famille Heylen avec le concours de diverses autorités et la contribution de l'Amicale Para-Commando bien représentée a connu un succès amplement mérité. Par manque de précaution, certains participants avaient monté leur tente au bas de la prairie, ce qui leur a donné le privilège de jouir gratuitement d'une piscine intérieure dès la nuit de samedi à dimanche...

 

Le BMVT était représenté par quelques membres habitant la région, non découragés par le déluge. Le samedi matin, un beau circuit d'une cinquantaine de kilomètres a baladé les participants dans les environs. Une visite particulièrement intéressante fut, à Jandrain, celle du Musée du Corps de Cavalerie français 1940 dédié aux 2e et 3e DLM (Divisions Légères Mécaniques) qui, du 11 au 14 mai 1940, livrèrent avec succès de durs combats retardateurs dans cette région, permettant aux unités françaises lourdes de se mettre en place d'après des plans établis sur des cartes Michelin, faute de cartes d'état-major. A Glimes (commune d'Incourt), une dégustation à la Ferme de la Tour a comblé les amateurs de délicatesses raffinées, tant solides que liquides...

 

Le dimanche en fin de matinée, toujours sous la pluie (!), une cérémonie du souvenir s'est déroulée près de la chapelle Notre-Dame des Affligés en l'honneur du Lieutenant Bigourdan, un officier français tué à 24 ans le mardi 14 mai 1940. Il se rendait en moto à Perwez pour aller distribuer la paie des soldats français qui s’y trouvaient. Il fut probablement fauché par une rafale de mitrailleuse d’un avion allemand. Son corps fut rapidement enterré, si vite que l’on pouvait encore apercevoir le bout des ses chaussures hors de terre durant quelques jours. Il fut ensuite enterré dans le cimetière de Thorembais-les-Béguines avant d’être transféré dans la nécropole de Chastre après la guerre. A la cérémonie puis au camp, la présence du ministre André Antoine, bourgmestre empêché de Perwez, n'est pas passée inaperçue.

 

Cette manifestation mérite de connaître un plus large succès, hormis le fait qu'elle comble admirablement un manque d'événements du même genre dans cette région. On ne peut qu'espérer que les paramètres financiers et logistiques permettront sa répétition en 2013.

 

Alain  HENRY de FRAHAN

 

Pour l'Histoire : Perwez, les villes et villages environnants ont été libérés le 6 septembre 1944 par la 2ème division blindée américaine « Hell-on-Wheels ». La division était appuyée par le 113ème escadron de cavalerie de la 1ère armée US. Le passage de ces unités dans la région fut très rapide et les combats se limitèrent à quelques escarmouches, ce qui fut une chance pour la commune puisque les dégâts furent minimes en comparaison de ceux de mai 1940. Le Musée du Souvenir a été créé par la famille Heylen avec l’appui de la commune de Perwez et du Groupement des Associations Patriotiques de l'Entité de Perwez (GAEPEP). www.museedusouvenir.be