Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

Normandie 2014 (31 mai - 8 juin)

 June 6, 2014, 5:20 a.m. par ahdf
 Vu : 735 fois

GMC DUKW, Scammel SV et Daimler Mk.II "Dingo" sur la plage d'Arromanches (photo : Anne Blondiau)

 

 

 

Ce fut d’abord  la fête des mobilhomes et des embouteillages permanents (par exemple, trois heures pour parcourir les trois kilomètres qui séparent Asnelles de Creully !) et des policiers ou gendarmes partout… qui ne connaissent pas la région et s’avouaient incapables de renseigner les conducteurs perdus et désorientés par les multiples détours imposés.

 

Ensuite ce fut  la réunion, très médiatisée, des hommes politiques de tous acabits, ceux qui prétendent diriger notre monde…

 

Enfin, ce fut la rencontre quinquennale des quelques milliers de collectionneurs de militaria et de véhicules, noyés dans cette  masse et souvent oubliés par les médias. Pourtant, ils  étaient nombreux, les camps des collectionneurs qui parsemaient cette côte du Calvados régulièrement survolée par des DC-3 et C-47 Dakota, enfin un plaisir gratuit !

 

Le BMVT avait réservé son site de camping habituel, à Asnelles, près d’Arromanches. L’accueil y fut excellent : du gardien du terrain jusqu’aux adjoints et au maire, tous furent ravis de nous rencontrer, plaisir réciproque ; ils se sont toujours montrés disposés à nous aider. En remerciement, un défilé BMVT fut organisé dans la commune, à la demande du Maire.

 

121 véhicules et plus de 200 personnes occupaient ce camp du BMVT. Notre secrétaire, Wallis, et notre trésorier, Richard, ont géré avec efficacité et sans problèmes tout ce petit monde. Nous avions quelques invités venus de Grande-Bretagne et d’Autriche. Nombreux sont ceux qui étaient venus au volant de leurs véhicules de collection depuis la Belgique ; d’autres avaient profité de transports proposés. Finalement, peu de problèmes mécaniques ont été constatés ; le cas échéant, les mécaniciens présents sont toujours intervenus efficacement  pour aider les copains en difficulté (nous avons  assisté au remplacement d’un embrayage sur un GMC).

 

Le 6 juin, malgré les pass officiels que nous avions obtenus, il était très difficile - voire impossible - de se déplacer. Par exemple, la route devant le camping d’Asnelles a été constamment encombrée dans les deux sens, et ce pendant près de deux jours. L’accès à Arromanches était tout simplement interdit. Au départ d’Asnelles, nous passions donc par la plage (toujours avec plaisir ) ; à cet endroit de Gold Beach, nous étions aux premières loges pour apprécier le show de la patrouille de France et des avions de la 2ème guerre : Dakota, Spitfire, Lancaster, etc.

 

Sur la plage, à Arromanches, face aux péniches de débarquement actuelles de la Royal Navy venues  spécialement d’Angleterre, de grands rassemblements de véhicules (principalement britanniques) avaient régulièrement lieu. Nous avons assisté à une belle présentation dynamique de chars allemands, anglais et américains qui a remporté un vif succès auprès du nombreux public présent.

 

Sainte-Mère-Eglise était difficilement accessible en véhicule. Par contre, le proche et sympathique petit village de Sainte-Marie-du-Mont fut très visité par les collectionneurs. Une belle ambiance de libération y régnait. Au passage, signalons que la visite (proposée par le BMVT) du nouveau musée Overlord - l'un des plus beaux de la région - a également connu un grand succès.

 

C’est à Carentan que plusieurs évènements ont été organisés (impressionnante parade amphibie de Ford GPA, largages de parachutistes, etc.), avec le concours efficace de notre compatriote Michel De Trez, cofondateur du splendide Centre Historique des Parachutistes du Jour-J à Saint-Côme-du-Mont (Dead Man’s Corner). Nous avons visité un beau site privé (n’appartenant pas à un club) : le « Camp Arizona » était bien structuré et réservé aux puristes, un véritable village kaki avec de très beaux engins. Fort inspiré des structures britanniques (Beltring), ce camp dégageait une belle impression d’organisation avec ambiance d’époque et spectacles adaptés tous les soirs. Nous y avons rencontré nos amis du club français VMA d’Angers qui représentaient avec brio la « colonne Leclerc » composée de blindés Ford M8 et M20, halftracks, Sherman et autres engins.

 

 « La Normandie n’est plus celle que j’ai connu il y a quelques années ! » (eh oui, mon petit !) lorsque nous allions saluer sans aucune difficulté les copains installés dans les autres camps, ou bien nous arrêter en jeep ou en GMC à Sainte-Mère-Eglise, à Arromanches ou ailleurs. Cette année, vous l’avez compris, les déplacements étaient très difficiles. De plus, la région entière est devenue un gros business, avec des baraques à pizza à tous les coins de rue, des camping bondés, des prairies saturées de mobilhomes, et des restaurateurs parfois (souvent ?) mal organisés, débordés (avec un service inefficace et une attitude parfois très désagréable).

 

Il y avait vraiment  trop de monde à ce 70ème anniversaire du Débarquement (on parle de plus d’un million de personnes sur la semaine !). Les sites historiques sont devenus trop bien aménagés : par exemple, nous avons visité la batterie de Merville avec son  C-47 Dakota « SNAFU Special », un authentique vétéran du Jour-J ; le tout se présente avec un look Disneyland aseptisé ; entre autres, dans un bunker, des effets spéciaux reconstituant un tir de canon sont puérils et ne ressemblent en rien à la violence des véritables explosions ; mais le quidam savoure sa pizza et son Coca chaud, il est heureux ! A relever quand même le bunker dédié aux Belges sous commandement britannique qui ont contribué à la libération de la côte et de l'intérieur du pays à partir du mois d'août 1944. Bel endroit agrémenté d’un parking encombré, puis, face au guichet que vous devinez au loin, une file d’attente très longue qui passe obligatoirement par le shop avec sa foule d’articles kin-kin… Souvenirs made in China du 70ème en vrai plastique, vendus 10 euros mais valant 50 centimes en Chine.

 

Hormis ces quelques impressions personnelles parfois négatives, il faut reconnaître que nous avons passé, entre nous, un excellent séjour, entouré de copains super sympas. Nous avons rencontré des amis collectionneurs venus de tous les coins d’Europe et de plus loin encore. Par exemple, deux amis canadiens venus de Vancouver avaient pris un « raccourci » par… l’Italie pour voir Anzio et Rome, avant de remonter sur la Hollande, la Belgique et enfin la Normandie, tout cela sur leurs Harley-Davidson WLA ! En principe nous les retrouverons à Tanks in Town, à Mons, les 6 et 7 septembre. Entretemps, ils auront roulé jusqu’à la Côte d’Azur pour participer aux commémorations du débarquement de Provence (opération Dragon) ; des infatigables !

 

Tous nos bémvétéins sont bien rentrés. Nous osons espérer que les inconvénients que nous avons subis n’étaient qu’un phénomène lié au 70ème et que la situation redeviendra normale (en France, vu les déboires du président, l'adjectif "normal" fait soutire...), tout  simplement dans l’intérêt de la Normandie, surtout pour un souvenir plus digne de l’Histoire que cette belle région devrait vraiment préserver sans exploitation commerciale outrageuse.

 

 

 

André WITMEUR

 

Photos : Daniel Daubresse, Anne Blondiau, Vincent Vanhuysse, Alain Olivier, Marcel Bourguignon, Jean de Moraes, André et William