Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

Les Jeunes du Refuge B40 (Waudrez-Binche, 3-4 septembre 2022)

 Sept. 10, 2022, 11:27 p.m. par ahdf
 Vu : 142 fois

Il y a maintenant plus de 30 ans, Michel Dufrasnes, personnage bien connu de la cité des Gilles, a décidé de commémorer la libération de Binche en organisant un rassemblement de véhicules militaires dans la prairie jouxtant son habitation. Les années ont passé et Sonny Vercruysse et son équipe des Jeunes du B40 ont depuis quelques années pris une part de plus en plus active dans l’organisation de l’événement.

Le premier week-end de septembre est probablement le week-end le plus chargé en évènements liés à la libération de la Belgique en 1944 (les troupes alliées sont entrées sur le territoire le 2 septembre et ont atteint l’est du pays le 8). Nous comprenons donc aisément que ce week-end soit le plus chargé de l’année pour les amateurs de véhicules militaires de la seconde guerre mondiale. 
Malgré cela, Waudrez, reste un événement qui tire son épingle du jeu ! Le mot d’ordre reste le même depuis le début : convivialité dans le respect des anciens. L’année 2021 a été marquée par le décès du dernier vétéran de l’entité binchoise, Monsieur Isaac Curtis, vétéran américain qui pris part à de nombreuses batailles depuis son débarquement sur la plage d’Utah le 6 juin 1944.  Les Jeunes du B40 ont su montrer que, même si les derniers témoins sont en train de s’éteindre, le souvenir, lui, ne s’éteindra pas.

 

C'est ainsi que, le premier week-end de septembre, Sonny, Lilli et leur équipe ont organisé les traditionnelles fêtes de la Libération de Binche, dans la petite entité de Waudrez. Le vendredi est traditionnellement consacré à l’arrivée des participants, et à l’installation du camp. Le côté très convivial de l’événement attire des amis collectionneurs venant de loin ; Normandie, Pays de la Loire, Côte d’Azur, Autriche,… Les Jeunes du B40 ont pu bénéficier cette année de la présence exceptionnelle d’un char M3A3 Stuart. Ce modèle de Stuart est devenu l'un des plus rares : seuls quelques-uns sont encore en état de fonctionnement. Il s’agit d’un modèle de transition entre les chars Stuart M3A1 du début du conflit et le M5A1 qui constitue l’essentiel de la production. Le M3A3 possède encore la mécanique du M3, moteur radial à 7 cylindres, boîte mécanique et un aspect extérieur qui s’approche de celui du M5A1.

Outre les Jeep, Dodge, GMC et motos, il y avait également une Kübelwagen, une Schwimmwagen et un Kettenkrad de la famille Rousselle. Cette année, la cuisine était entièrement assurée grâce au GMC field kitchen de Sonny, dont les trois fours U.S. à essence d’époque ont pu fournir un repas à 150 personnes !

Le samedi matin, le convoi des véhicules s’est dirigé par les petites routes vers le fort de La Salmagne, en France, où les participants ont pu admirer le travail des bénévoles du site pour l’avoir restauré et rendu visitable. Cet ouvrage construit suite à la guerre de 1870 à été modernisé et fut utilisé brièvement utilisé lors des combats de mai 1940. Il faisait partie de la ligne Maginot dite étendue ou avec un brin d’ironie, ligne Maginette. La visite guidée de ce lieu par de véritables passionnés fut un moment marquant du week-end. Les bénévoles ont réalisé un travail EXTRAORDINAIRE dans ce fort : des milliers de brouettes, des centaines de litres de peinture, des milliers d’heures de travail et de recherche ont permis une remise en état impressionnante du fort. Le travail se poursuit.

Durant une heure, les collerctionneurs ont eu un aperçu des combats qui se sont déroulés dans la région en mai 1940. Vers 15h, le charroi s’est remis en route et est passé par le club d’aéromodélisme de la région, qui a fait voler en rase-motte ses impressionnants avions télécommandés P-51 Mustang, F4U Corsair, Messerschmitt 109, et même un bombardier. Le convoi s’est clôturé par un passage à gué, qui n’a pas manqué d’amuser les conducteurs.

Le dimanche matin, avec Michel ouvrant la route, l’ensemble des véhicules présents sur le camp, l’impressionnant Mack NO et le Stuart compris, se sont encolonés (pour reprendre l’expression bien connue de nos amis suisses) afin de rejoindre la Grand Place de Binche, où les véhicules ont fait une halte pour des cérémonies d’hommage, en présence des autorités communales. Une messe a ensuite été dite au monument au morts de Waudrez, avant que la Ville offre le verre de l’amitié.

Durant l’après-midi, les Jeunes du B40, accompagnés de l’aumônier (chaplain) du SHAPE, ont déposé une gerbe de fleurs en toute intimité devant la stèle d’Albert Plesec, soldat US mort dans la région, qu’ils avaient inaugurée au mois de mai. Un bel hommage pour clôturer ce magnifique week-end !

Nous serons de retour en 2023, avec peut-être à nouveau une édition amphibie, qui sera, gageons-le, encore un grand crû !

Ben SCHRAVERUS et Jérémy

Photos : © Frank Mottoulle et autres participants