Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

Dieppe 1942 - 2012 : réflexions et commentaires d'un collectionneur belge

 Aug. 19, 2012, 1:05 p.m. par francis
 Vu : 656 fois

 

Invité par des amis français habitants la région de  Dieppe, j’emmène ma jeep pour me joindre aux fêtes de la commémoration du raid des Canadiens sur Dieppe le 19 août 1942.

 

Le temps est splendide et la région très  jolie. Nos amis Miguel et son épouse Isabelle, également propriétaires d'une jeep, nous font visiter le coin. Après avoir parcouru avec nos Jeep une vingtaine de kilomètres dans l'arrière-pays, nous arrivons en vue de la mer et longeons la côte. Celle-ci est truffée de bunkers et autres fortifications. Nous réalisons combien ces lieux devaient être stratégiques pour les Allemands.

 

Au détour d'une colline, un grand château surplombe la ville. Nous voici à Dieppe. Nous traversons le centre ville qui semble très animé. C'est jour de marché. Curieusement, nous n'avons pas encore vu une ombre de kaki, ni un véhicule militaire de collection ! Nous arrivons sur le front de mer et apercevons au loin des tentes  kaki. Ouf, le camp est bien là, entouré de barrières : une installation très propre sur une belle pelouse, face à la mer. Tous les véhicules sont stationnés près des tentes mais, curieusement, il n’y a pas de circulation, hormis des collectionneurs en uniformes US, anglais et canadiens.

 

Nous sommes bien accueillis par des amis de nos amis et échangeons quelques mots relatifs à nos collections et passions. Je comprends alors ce calme : une  interdiction absolue (suite à un arrêté municipal) de sortir avec des véhicules militaires et de se balader en ville ! Il est interdit de sortir de ce camp en uniforme, quel qu’il soit, même pour participer aux nombreuses activités et cérémonies  prévues dans le programme officiel  de la ville ! Ici, on ne rigole pas…

 

Pour cette 6ème édition, le camp est installé et géré par une association française : la 89ème DI US 1945. Le  matériel est beau et bien présenté : parmi la soixantaine de véhicules présents, nous remarquons particulièrement un camion canadien Dodge D60, un beau Dodge WC20 et quelques Jeep avec marquages anglais et canadiens.

 

Nous repartons quelques heures plus tard, contents d'avoir rencontré nos amis collectionneurs français mais avec un sentiment de grande frustration et bien tristes de voir cette dépense d'énergie et surtout le manque de reconnaissance d'une cité qui pourrait peut-être comprendre et mieux accepter l'effort de ces gardiens de histoire, cloîtrés dans un camp à quelques mètres de la plage historique de Dieppe.

 

André Witmeur

 

Photos : Yvette et André Witmeur, Anne Blondiau, Frédéric Mousset, Isabelle et Miguel Bled