Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

74e anniversaire de l'Offensive des Ardennes (Manhay et Bastogne, 15-16 décembre 2018)

 Dec. 15, 2018, 8:58 a.m. par ahdf
 Vu : 261 fois

Le Dodge WC63 avec canon antichar de 57mm, amené d'Angers par une équipe du VMH Anjou. Appréciez l'exploit !  © Olivier Berquet

Le Belgian Military Vehicle Trust (BMVT) a accueilli ses participants sur le site du château de Renval, à l’entrée de Bastogne par la N4 en provenance de Marche-en-Famenne. Quelques amis collectionneurs français et suisses sont venus en renfort.

Le samedi, notre convoi militaire historique démarre afin de revisiter des lieux et des villages dont les noms sont trop souvent occultés par l'aura de la ville de Bastogne. Cette dernière a essayé d'attirer les propriétaires de véhicules de collection en échange d’un cadeau ou d'une aumône de 60€ pour reconstituer un semblant de défilé dans la ville des noix. Simple remord ou crainte d’une désertion du futur 75éme anniversaire de la bataille des Ardennes ? Bastogne ville morte comme nous l'avons tristement constaté de week end ? Après avoir dénigré et péniblement compliqué la participation des collectionneurs, il faut bien avancer les pions pour à nouveau les utiliser : ils seront sollicités d'une manière ou d'une autre pour les manifestations du souvenir prévues l'année prochaine. Mais les collectionneurs se dirigent maintenant, pour la grande majorité, vers Manhay qui semble avoir plus qu'une ardeur d'avance…

Ce samedi 15 novembre, notre groupe motorisé de reconstitution emprunte la route longeant une partie de la ligne de front établie temporairement en décembre 1944. Vers midi, ce convoi s'arrête à Grand-Menil, village situé à l’ouest de Manhay, où la dynamique association « Ardenne History Remember » est à la base de quelques belles initiatives et nous a réservé un bel accueil. A deux pas de là git un char Panther Ausf.G sorti d’usine fin 1944 et qui fut « abandonné » là par la 2ème SS-Division « Das Reich » (auteur du massacre à Oradour-sur-Glane), plutôt amoché au terme d’une très brève carrière.

Le nouveau et très beau musée consacré aux 75ème et 2ème Divisions d'Infanterie U.S. ainsi qu’à la 3ème Division Blindée US et à l’envahisseur teuton a ouvert ses portes au public.

Plusieurs véhicules WWII sont présents aux alentours, répartis entre les camps allemand et américain. Près de ceux-ci, à côté d’un chasseur de chars Jagdpanzer 38 (Sd.Kfz. 138/2) Hetzer, stationnent deux engins n’y ayant pas leur place : un char Leopard ayant servi au 1er Régiment des Guides belges et un transport de troupes M113, chercher l'erreur !

Sur place, le staff du BMVT procède à une distribution de soupe, un geste fort apprécié par nos équipages courageux, particulièrement par ce groupe français venu d’Angers, transi de froid : le VMH s'est déplacé à bord d'un superbe Dodge 6x6 débâché (!), tractant un canon antichar de 57mm. Tout cela contribue à recréer l’ambiance vécue par les GI 's dans ce village ardennais de Manhay qui, rappelons-le, fut littéralement rasé lors des violents combats de décembre 1944.

Une foule dense assiste à des évocations de combats jalonnés d’effets pyrotechniques, ce qui confère une dimension particulière à ces spectacles. Parallèment, plusieurs convois de vehicules de collections WWII se rassemblent pour emprunter un itinéraire préparé par les organisateurs. Hélas, rien que de la route, pas un seul chemin forestier comme ce fut pourtant le cas des années précédentes, avec l’appui de la Division Nature et Forêt...

Le dimanche, un joli pôle d’attraction nous attend, systématiquement incontournable : la caserne de Bastogne (« Bastogne Barracks »), un lieu chargé d’histoire qui mérite invariablement un « pèlerinage ». Triste sort, la caserne du défunt 1/3e Régiment d’artillerie est vendue à Idelux et va être rasée pour être remplacée par un lotissement. Seul sera conservé le bâtiment historique surplombant les caves ayant abrité le QG du général McAuliffe pendant le siège de Bastogne. Celui-ci sera d’ailleurs inaccessible au début 2019 pour être réaménagé et, à n’en pas douter, splendidement remis en scène. En contrebas, les bâtiments affectés au War Heritage Institute subsisteront en l’état, continuant d’abriter le Vehicle Restoration Center où l’équipe de militaires (actuellement sous les ordres du major Catherine) restaure à l’état neuf, l’un après l’autre, des blindés de la 2ème guerre mondiale avant de les exposer et, parfois, de les mettre en circulation comme c’est le cas lors de ces « Nuts Days », à Tanks in Mons et pour le défilé dans Bastogne.

Ici au moins, les groupes de reconstitution et les propriétaires de véhicules militaires de collection WWII sont les bienvenus, sans aucune tracasserie, et l'accès y est gratuit (notez que l’accès habituel au site sera payant à partir de janvier 2019). De plus, les allées et venues de nos engins avec équipages génèrent une belle dynamique pour ces lieux authentiques, chargés d'histoire. La coopération avec l’armée y est donc idéale !

Cette année, il s’agissait d’une première, le club 101 Airborne/526e Engineers toujours présidé par Philippe Lomba avait répondu à l’invitation du Major Catherine pour offrir aux milliers de visiteurs le spectacle d’une superbe mise en scène de matériel et véhicules du génie US utilisés pendant la seconde guerre mondiale. Voilà qui augure bien de ce que nous espérons que sera le 75ème anniversaire de l’Offensive de Ardennes, a priori les 14 et 15 décembre 2019. La coopération des collectionneurs avec l’armée belge à Bastogne Barracks est un très grand plaisir mutuellement apprécié !

Un défilé a vu un convoi emprunter la grand’rue de Bastogne le dimanche à une heure trop tardive que pour permettre à une majorité de collectionneurs d’y participer. Il aurait davantage de succès le samedi en fin d’après-midi. Nous ne pouvons clôturer ces quelques lignes sans mentionner la présence de trois vétérans américains – dont deux habitués de la 101ème Airborne – et un allemand, un lieutenant de la Wehrmacht qui avait contourné Bastogne à bord d’un char Tiger II (Königstiger). Quelle pêche ils ont encore !

Merci à tous !

André WITMEUR et Alain HENRY de FRAHAN

Photos : Alain Henry de Frahan, Frank Mottoulle, Gérard Lameloise, Olivier Berquet, Gil Dupuis, Philippe Antoine, Laurent Dolbet

 

Quelques photos supplémentaires de véhicules en action - de préférence appartenant à des membres du BMVT - seraient bienvenues pour illustrer la journée du dimanche.