Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

68e anniversaire de l'Offensive des Ardennes (16 décembre 1944 - 25 janvier 1945)

 Dec. 13, 2012, 9:14 p.m. par Francis-V
 Vu : 45 fois

La commémoration du 68e anniversaire de l'Offensive des Ardennes (16 décembre 1944 - 25 janvier 1945) aura été une fois de plus le théâtre d'un certain désordre de-ci, de-là. Si les reconstitutions statiques et dynamiques à Recogne et Cobru ont connu des rebondissements jusqu'en dernière minute, le défilé de véhicules WW2 dans Bastogne aura pu être organisé in extremis par le BMVT, suite au retrait du club ABC. D'autres clubs ont mené leurs propres activités dans les environs de Bastogne.

 

Le BMVT avait, une fois encore, installé ses quartiers au gîte de Renval, situé à l'entrée de Bastogne. La place a comme toujours manqué pour y accueillir tous ceux qui s'étaient inscrits trop tard.

La ville de Bastogne - dirigée par un nouveau bourgmestre, Benoît Lutgen - avait édicté une charte à destination des collectionneurs, charte évidemment impossible à faire respecter. Mais l'avertissement avait néanmoins été très clair : aucun uniforme allemand dans la ville ! Et pas de "GIs" avec des baïonnettes ou couteaux : les reconstitutions, organisées en dehors de la ville, suffisaient à les autoriser.

 

Le samedi, les membres du BMVT et amis ont sillonné Bastogne et les environs. La météo étant exécrable, il n'y avait pas grand'chose à voir. Dans la caserne de Bastogne (anciennement occupée par le 1er Régiment d'Artillerie, dissous), le Musée Royal de l'Armée hébergeait de superbes expositions (félicitations, Laurent !), en plus de la fameuse cave ayant abrité le PC du général Anthony McAuliffe, auteur du "Nuts !" renommé. Le Restoration Center des véhicules du MRA et le hangar d'exposition méritaient vraiment la visite, tant les exploits des mécanos militaires et civils volontaires ont de quoi justifier les félicitations. Un immense regret, cependant, tant pour les collectionneurs que pour les contribuables que nous sommes : les chars et autres engins restaurés à grands frais publics - dont, cette année, une pièce exceptionnelle sous la forme d'un canon d'assaut SturmGeschütz III Ausf.F/8 de 1942 avec son moteur Maybach V-12 essence d'origine - n'ont été autorisés qu'à "faire des ronds" dans l'enceinte de la caserne, alors que leur participation - prudemment limitée en kilomètres pour ne pas les user - aurait bénéficié grandement au public, notamment pour la reconstitution du dimanche matin à Recogne et au défilé dans Bastogne le dimanche après-midi. Là, il y a vraiment matière à débattre d'une sortie des murs de la caserne, au moins pour la grande édition de 2014 !

 

Le dimanche matin, le village de Recogne, situé à 5 km au nord de Bastogne et célèbre pour son cimetière allemand et sa ferme des bisons - a été le théâtre d'une grande évocation des combats de janvier 1945, commentée par l'auteur de ces lignes. Sous la houlette de l'asbl "Ardennes Memories", les deux clubs supervisant les participants étaient, pour le côté américain, le "Duty First" (présidé par Serge Balleux) et, pour le côté allemand, le HMRA (sous les instructions de François-Xavier Jordens, venu avec son semi-chenillé OT-810, alias Sd.Kfz 251, qu'il nous a proposé de conduire, expérience inoubliable s'il en est...). La pièce maîtresse du côté allemand était une copie de Pz.Kpfw V "Panther" construite par des Polonais sur la base d'un T-55 en version poseur de pont ; bluffant ! Du côté américain, le M18 Hellcat était tombé en panne dès le samedi (il faudra sortir le moteur...). Plus de mille personnes sont venues assister à cette évocation en quatre actes, rendue très animée à force d'effets pyrotechniques. Un P-51 Mustang est prévu pour 2013 ou 2014, année où l'on espère aussi le retour de parachutages par un authentique C-47 Dakota.

 

Le dimanche après-midi, le BMVT a encadré le défilé dans Bastogne, auquel ont participé près de 100 véhicules. La foule présente a apprécié ! Et aucun frais de participation n'était exigé, eh oui !

 

Rendez-vous en 2013 et surtout en 2014 !

 

Alain  HENRY de FRAHAN

Photos (copyright) : Alain Henry de Frahan, Fabrice Remy, Frédéric Mousset, Anne Blondiau, André Witmeur et Frank Mottoulle.

Vidéo de la reconstitution : http://www.youtube.com/watch?v=H_OHy5g9N-o