Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

4ème GMC Meeting des Patton Drivers (Ulbeek, 20-21 octobre)

 Oct. 21, 2018, 8:09 a.m. par ahdf
 Vu : 161 fois

Plus de 100 camions GMC rassemblés, un record du monde ! Lors de l'arrivée de notre convoi BMVT à Ulbeek, village situé près de Tongres, nous ne remarquons pas d’activité particulière. Le village est calme. Mais lorsque nous arrivons sur le terrain du bivouac... Wouaah ! Il y a des GMC partout ! Je n'en n'ai jamais vu autant sur un même site. Presque tous les modèles de CCKW-352 et 353 sont représentés, un AFKWX en prime... et l'un ou l'autre Chevrolet américain ou canadien glissé dans le tas (c'est  toujours du GM). L'équipe du club " Patton drivers" a parfaitement préparé le camp. Et l'accueil est des plus sympas. Dans leur grand clubhouse, très bien aménagé, nous avons l'occasion de manger et boire avant qu’une belle soirée entre GMC drivers meuble les dernières heures de ce beau vendredi d'octobre.

Le samedi matin, une omelette accompagnée d’un café est la bienvenue. Des moteurs de GMC se font bientôt entendre. Cette musique propre au GM270 de 4,4 litres est très reconnaissable des mélomanes que nous sommes. En effet, le 6 cylindres en « G Majeur » n'a plus de secret pour les chauffeurs impatients de prendre la route. Le départ en convoi est fixé à 10 heures. Hasard de l’histoire, exactement à la même, époque, il y a 74 ans, sur les routes de France et de Belgique, des convois similaires se déplaçaient comme le nôtre, par groupes de 40 camions précédés d'une jeep "leader vehicle". Ils transportaient ce que le général Patton nommera "le sang de la guerre" : les vivres, les munitions et le carburant. Plus de 7.000 camions GMC et tracteurs de semi-remorque vont sillonner les routes depuis les plages de Normandie sur des distances de plus en plus longues, pour ravitailler en catastrophe les divisions de Patton avançant plus vite que prévu. L'exploit fut une réussite totale grâce aux officiers, sous-officiers et chauffeurs des compagnies de transport, de génie et de police militaire américaines qui réagiront très vite aux exigences opérationnelles. Cette fabuleuse et mythique opération militaire fut nommée « Red Ball Express » dont le général Eisenhower dira plus tard : "Sans eux, la guerre aurait pu se prolonger d'au moins six mois".

Remercions nos amis organisateurs de s'en être souvenus. En ce samedi matin d'automne, plus de 100 (oui : CENT, vous avez bien lu) camions GMC sont au départ, précédés d'une jeep, comme à l’époque. Tiens, tiens... Je suis un fana du Red Ball Express. Dans l'attente du départ, installé au milieu de ce grand convoi, je caresse le volant en bois de mon camion et songe alors à ces chauffeurs blancs et noirs (80% des chauffeurs était des afro-américains) fatigués, reprenant le volant après une trop longue route et une trop courte nuit. Nous démarrons. C'est fabuleux de voir que des "Jimmies" devant et derrière, à perte de vue. Aux carrefours, les motards en Harley nous guident. Parfois, la police est sur place pour la traversée de grands axes. Nous n'empruntons que de petites routes et de nombreux chemins en terre parfaitement carrossables. Cela nous donne une fois encore une idée des conditions de circulation en convoi à l'époque.

Le ciel est bleu, il fait sec, et un léger brouillard couvre la campagne. Nous sommes très enthousiasmés par cette ambiance unique. Après avoir parcouru une soixantaine de kilomètres à un rythme soutenu, à travers le Limbourg champêtre, nous débouchons, sous un beau ciel bleu sur la grande base militaire aérienne abandonnée de Brustem (Saint-Trond). Au détour d'une piste, près d'un hangar en béton, nous attend la roulante avec notre repas de midi. Ouf, nous n'avons vraiment aucun problème de parking ! Après avoir aligné la bonne centaine de Jimmies, une photo de groupe s'impose : superbe vue très impressionnante que tous ces camions mythiques frappés de l'étoile blanche ! Ensuite, retour à notre base de départ, par d'autres chemins de traverse. La journée s’achève par une nouvelle soirée, toujours dans ambiance très "Red Ball".

Le dimanche est plus calme. Chaque proprio de GMC a le temps d'échanger ses impressions, photos et adresses. Et surtout de faire ses commentaires sur les engins présents. Superbe initiative que ce GMC Meeting chez les Patton Drivers ! Un splendide prélude à une autre future aventure très, très impressionnante que nous préparons. Stay on the Ball ! *

André WITMEUR

Photos © Olivier Berquet, Panzer Patt et André Witmeur